compteurs visiteurs gratuits Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
  • judith@judithsophrologue.fr
  • 06 34 22 50 91
service photo

   La sophrologie est un accompagnement dans le traitement des troubles de la sexualité

   Recommandée aujourd’hui par les médecins et les psychologues, la sophrologie est une méthode de relaxation dynamique inspirée de l’hypnose. Elle se révèle adaptée aux différents besoins des personnes présentant des dysfonctionnements sexuels.

   La Sophrologie Crée des visualisations positives. "Il est possible d’agir positivement, en induisant un état de détente physique et psychique, les deux dimensions impactées par ce type de problèmes" précise Catherine Aliotta, sophrologue et auteur de "Sophrologie et sexualité" aux Editions Interéditions.

   Si le stress est le terrain de prédilection de la sophrologie, cette méthode agit également sur les émotions négatives, le manque d’estime de soi et la douleur sont des facteurs aggravants souvent la cause dans les troubles de la sexualité

Les outils de la sophrologie

   Relaxation dynamique : ce sont des mouvements doux associés à la respiration qui permettent d’accéder à des sensations de détente, de relâchement, et d’habiter à nouveau son corps.

Visualisation positive : 

   En état de profonde relaxation, dit alpha, le sophrologue propose de visualiser des situations, avec des issues positives, ou de porter un regard positif sur soi.

Meilleure gestion du stress et réactivation du désir

"Baisse du désir et libido en berne sont des motifs de consultations devenus fréquents" observe Catherine Aliotta. 

   En cause : une augmentation des situations de stress, due à des pressions professionnelles, financières ou encore des problèmes de couple. 

   Autant de facteurs qui peuvent paraître éloignés de la sexualité… et pourtant. "L’attention est focalisée sur les préoccupations quotidiennes, désertant peu à peu les lieux du désir, qui non alimenté tend à s’éteindre" explique la sophrologue. 

   Or, moins on en a envie, plus on peut se convaincre, qu’on n’en a pas besoin.

   La sophrologie va agir sur plusieurs secteurs :

L’ABAISSEMENT DU SEUIL DES PRÉOCCUPATIONS

   Dans un premier temps, l’urgence est de ramener un état de calme et de détente par des exercices de relaxation dynamique, de restaurer un terrain plus propice au désir.

LA RÉACTIVATION DU DÉSIR

  Dans un deuxième temps, il s’agit de développer un travail autour de la sensorialité et du plaisir par la visualisation positive, pour réactiver le désir sexuel.

REVALORISATION DE L’IMAGE DE SOI

Si la perte de désir est liée à une mauvaise image de soi, la séance va davantage se focaliser sur la restauration d’une image de soi positive. "Le travail consiste à une revalorisation de son potentiel séduction, un sourire, un regard, une énergie positive".

Réinvestir son corps de l’intérieur va générer des effets positifs sur l’extérieur.

Créer des ancrages positifs et déprogrammer les expériences traumatiques

Difficultés à maintenir une érection, manque de lubrification… en complément d’une prise en charge médicale qui va agir sur l’aspect mécanique, la sophrologie prend en charge le terrain psychologique. 

"Pour certaines personnes, ces dysfonctionnements peuvent être les conséquences d’une forte appréhension de l’acte sexuel, que ce soit face à une pression de performance pour les hommes, ou des attentes embarrassantes du partenaire pour les femmes".

RETROUVER UNE BONNE ÉNERGIE

   Retrouver de l’énergie, de la vitalité est une première étape. "Le stress opère un travail de sape énergétique important qui se solde par une importante fatigue physique". 

   Grâce aux relaxations dynamiques et la production d’endorphines, agissant comme des messagers biochimiques euphorisants, le corps retrouve son dynamisme.

SE PROJETER DANS UNE SEXUALITÉ ÉPANOUISSANTE

SURMONTER DES EXPÉRIENCES "TRAUMATISANTES"

   Certains désordres sont dus à des expériences "traumatiques" précédentes (comme des pannes occasionnelles ou des douleurs lors d’un rapport), qui entraînent un véritable blocage sur la fonction organique. 

   La sophrologie permet de déprogrammer ces souvenirs : "En visualisation, il s’agit de se remémorer la situation « traumatique » en la corrigeant, en lui donnant une issue positive". 

   Parfois, plusieurs séances sont nécessaires pour déprogrammer cet ancrage "négatif".

   La sophrologie peut convenir à tout le monde. Elle vient la plupart du temps en complément d’une prise en charge médicale ou psychologique, mais ne s’y substitue pas. "Il n’y a pas besoin d’y croire ou pas, toutefois la méthode est plus efficace avec une démarche volontaire".